As-tu des livres qui ont une place particulière dans le coeur ? Ces livres qui ont l’effet d’un boomrang comme une madeleine de Proust ? Et qui te rappellent pourquoi tu t’es lancé dans l’aventure de la vie ?

Voilà ce qu’a provoqué la biographie de Jackie Chan. 20 ans après, il a réussi à me redonner cette folle énergie de rêver.

Et grâce à lui, j’ai pu faire mon premier webinaire qui parlait de son histoire. Il y a encore un an, je n’aurais jamais pu imaginer un tel scénario.

 

Le jour où je reçois la biographie de Jackie Chan...

 

Tout commence avec une interview. Dans le cadre de mon podcast Les Racines de la Créativité , je suis toujours à la recherche d’invités sympas et parler de créativité. Grâce à Maëlle Boccardo, je rencontre Aurélie Hampel.

Nous calons une date d’interview. Puis nous enregistrons cette interview... Sauf que ça ne marche pas.

A chaque fois, il y a un problème technique qui empêche d’enregistrer. C’est finalement au bout de la troisième fois que nous réussissons à enregistrer cette interview.

 

A la fin de l’interview, Aurélie propose de s’excuser en m’offrant un livre en cadeau. Je n’ai juste qu’à choisir le titre. Je suis touché par le geste.

Et je lui propose de m’offrir la biographie Ne jamais grandir de Jackie Chan, en lui expliquant que je suis un très grand fan. Je reçois le cadeau quelques jours plus tard…

 

 

 

Jackie Chan, mon héros ! 

 

C’était Noël avant Noël.

Je suis un très grand fan de l’acteur depuis mon enfance. Il y des enfants qui grandissent en regardant des Disney, j’ai grandi en regardant les films de Jackie Chan (bon même si c’est pas mes films préférés, je connais mes classiques. Aladin reste mon Disney préféré)

Un des premiers souvenirs qui me revient quand je pense à Jackie Chan, c’est le film Opération Condor.

Je me souviens de la jaquette de la VHS de ce film que mon père a enregistré sur le magnétoscope (si tu ne connais pas les mots VHS et magnétoscope, ça signifie que je suis vieux).

J’ai regardé ce film des dizaines de fois. Et c’est typique de beaucoup de films de Jackie Chan. Des décors magnifiques, voyage entre une île du Pacifique, l’Espagne et le désert du Sahara.

 

affiche d'operation condor

 

Je lis la biographie de mon héros d’enfance. Je découvre pleins de choses que je ne connaissais pas autour de sa vie, notamment sa relation difficile avec son fils Jaycee.

Mais j’ai redecouvert grâce à son histoire des valeurs et des principes que j’applique dans ma vie :

Même si tu subis des échecs,

ça ne doit pas t’empêcher d’avancer.

Au cours de sa vie, Jackie Chan a rencontré de nombreux échecs. Ses premiers films à Hong Kong, ses premiers films aux Etats Unis, de nombreuses blessures au cours de ses cascades.

Ca ne l’a jamais empêché de continué et d’aller au bout de ses rêves. Et pour ça, c’est un deuxième principe qui lui a permis de continuer à avancer.

Sois reconnu par ton travail

parce que tu bosses plus que les autres.

Jackie Chan est un bourreau de travail. Je me souviens notamment pour le Marin des mers de Chine. Il y a cette fameuse scène où il est accroché à un cloche et il tombe de plusieurs mètres avant d’atterrir sur le sol.

 

 

Tu vois cette scène incroyable ? Jackie Chan a mis une semaine avant de décider de réaliser cette cascade.

A la fin, on lui a même proposé que ce soit une doublure. Mais c’est son camarade Sammo Hung (connu pour la série « Le Flic de Shanghai ») qui le pousse à tourner cette scène. Jackie Chan tombe et atterrit sur le sol. Il regarde la scène sur une caméra et décide de remonter pour refaire une prise une seconde fois.

Tout le monde estime que la scène est parfaite. Pour Jackie Chan, ça ne l’est pas. Il rechute du clocher et cette fois il atterit sur le dos. Le problème, c’est que cette scène est tournée en continu et qu’il doit dire ses dernières phrases de dialogue avant de couper.

 

C’est son camarade Yuen Biao qui lui souffle les paroles de son texte. D’ailleurs quand tu regardes la scène, la première chute est à vitesse réelle, tandis que s’enchaîne la seconde chute au ralenti. Tu peux réussir à différencier les 2 chutes à la façon dont Jackie Chan atterrit sur le sol.

 

Nous ne demandons pas pourquoi,

nous faisons ou nous mourons.

C’est la devise de la Jackie Chan Stunt Team, l’équipe de cascadeurs de Jackie Chan. S’il y a une tribu qu’il considère comme sa famille, c’est celle des cascadeurs.

Avant d’être connu en tant qu’acteur de films, Jackie Chan a commencé sa carrière en tant que cascadeur. Il a notamment été figurant dans La fureur de vaincre et cascadeur dans Opération Dragon.

 

Quand il s’agit de faire une cascade, Jackie Chan est le premier partant. Il a d’ailleurs failli mourir plusieurs fois. La légende raconte que chaque partie de son corps a été blessé au moins (mais selon l’intéressé, il reste certaines parties intactes).

Sa cascade où il est vraiment passé à coté de la mort : la première scène dans Mister Dynamite.

 

Une scène selon sans grande difficulté. Il suffisait juste de sauter d’un mur et atterrir sur une branche. Sauf que l’équipe de tournage n’avait pas vérifié la solidité de cette branche. Quand Jackie Chan atterrit sur cette branche, elle se fissura et Jackie fit une chute où il atterrit sur la tête.

Il perd l’audition d’une oreille et fut immobilisé pendant plusieurs mois. Ca ne l’a empêché de refaire cette scène et de continuer ensuite le tournage.

 

Si tu remarques, il a les cheveux courts dans cette scène, alors que dans ses précédents films, il avait les cheveux longs. Il a longtemps gardé les cheveux longs en forme de superstition, mais a ensuite à partir des années 2000 recommencer à avoir les cheveux courts, notamment dans Police Story : Lockdown ou encore Shaolin.

Mais…

 

 

Je reparle de la biographie de Jackie Chan en interview...

 

Tu crois que j’allais oublier de te raconter comment je suis devenu conférencier expert Jackie Chan ?

Au mois de Juillet 2020, je contacte le sémillant Valentin Decker. Un gars qui aime lire des livres, l’écriture, qui est copywriter et qui a sorti 2 livres remplissait des critères de choix. Il ne pouvait pas foncièrement être mauvais.

On discute en appel détente, et vient le moment où il me parle de son projet Longue Vue avec son camarade Jean Charles Kurdali. Vient le moment où nous parlons biographies et je lui parle de 2 biographies qui m’ont marqué :

  • Slash l'autobiographie (dont j’ai fait la critique dans la newsletters Longue Vue)
  • Ne jamais grandir de Jackie Chan

On cale une date, puis vient l’interview. Au moment de discuter de biographies, nous partageons plusieurs références (Churchill, Schwarzenegger…) et celle de Jackie Chan. Et c’est là que j’apprends que cette biographie va faire partie des biographies qui vont être envoyées aux abonnés Longue Vue.

 

T’imagines qu’il y a un mec sympa qui m’a entendu parler de ma passion pour Jackie Chan et de son histoire. Le gars a décidé d’acheter son livre, l’a lu et l’a adoré. Et quand je me suis rappelé comment j’ai obtenu cette biographie.

C’est dans ce genre de situations que je me rappelle que Dieu existe. Franchement, comment orchestrer ces évènements qui n’ont rien à avoir les uns avec les autres ?

Pendant l’interview, Valentin m’explique que chaque mois il envoie un livre et à la fin du mois, il organise un webinaire avec l’auteur du livre ou un expert sur le sujet.

Alors qu’est-ce que je sors quand j’entends ça ?

 

 

« Si vous ne trouvez pas d’experts,

je veux bien jouer votre expert Jackie Chan ! »

 

 

Je disais ça sur le ton de la vanne. Tu veux une autre blague ? Le camarade Jean Charles Kurdali m’envoie ce mail au mois d’octobre :

 

J’en crois pas mes yeux. Je l’ai ensuite au téléphone. Et il me reconfirme la même blague. Je dis oui.

C’est tellement improbable.

 

Le jour où je deviens expert Jackie Chan pour raconter son histoire !

 

Avant la date fatidique, je me fais un mois de décembre spécial Jackie Chan pour me replonger dans sa filmographie. Quel kiff je me suis pris. Et j'ai même découvert des films que je ne connaissais pas :

  • Who am I, film de 1998 qu'il a tourné en Afrique du Sud et aux Pays Bas, avec la scène de combat final contre 2 adversaires sur le toit d'un gratte-ciel
  • Big Brother (1989), film qui se passe dans les années 30 à Shanghai. Un film qui rend vraiment aux films de cette époque et notamment les influences comme Buster Keaton ou Harry Loyd

Pour le réveillon de Noël, je révise même mes connaissances sur Jackie Chan avec mon frère (grand fan également) qui me pose des questions pendant qu'il prépare le repas de Noël. Et il n'a pas hésité à me poser des questions pièges.

En répondant à ces questions, j'ai pu vraiment m'apercevoir que je connaissais énormément de choses sur l'acteur et sur ses films.

Et donc le 29 décembre 2020, j’ai été invité comme expert Jackie Chan. Et je me retrouve à la même place qu'Olivier Braillon, le traducteur officiel de la biographie de Jackie Chan. Rien que ça.

 

Jean-Charles a le rôle d'hôte pendant la conférence et il enchaîne les questions entre Olivier et moi.  Résultat ? J’ai adoré l’exercice. J'ai même trouvé ça un peu court, tellement j'avais encore de choses à dire. Peut-être un livre ?

A la fin de la conférence, j’ai tout simplement dit que c’est mon plus cadeau de Noël. Honnêtement, le petit garçon ne pouvait être que combler. Je suis fan de Jackie Chan depuis tout petit.

Aujourd'hui, je peux partager ma passion d’enfance à pleins de personnes. Et partager les leçons de vie que ses films m’ont inculqué. Une belle boucle bouclée..

 

 

Jackie Chan, l'homme qui m'a aidé à réaliser mes rêves

 

Je retiens une chose de cette anecdote :

 

Quand tu fais les choses en étant honnête avec toi-même,

tu seras toujours surpris par ce que la vie va t'amener.

 

Cette histoire m’est arrivée parce que j’ai lancé mon podcast sur la créativité. Et quand je retrace cette histoire, je n'arrive toujours pas à croire ce qui est arrivé.

J'ai beau savoir que j'ai provoqué cette opportunité, je reste tel un enfant fasciné par la magie qu'insuffle un héros. N'est-ce pas la mission d'un héros d'inspirer les autres ?

 

Ca résume le titre de la biographie de Jackie Chan.

Ne jamais grandir.

 

Je le répète souvent dans mon podcast mais je ne sais jamais où est ce que ce podcast va m’emmener. Tout ce que je peux te dire, c’est que cette aventure est improbable..

Et finalement, tant mieux. 

Pas encore inscrit à la newsletters ? 

Laisse ton adresse mail ci-dessous

pour rejoindre la tribu des Créatifs Organisés !